Puis-je bénéficier des chèques-vacances en libéral ?

Puis-je bénéficier des chèques-vacances en libéral ?

Depuis 2009, les professionnels libéraux n’employant pas de salariés ont le droit de s’octroyer des chèques-vacances auprès de l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV). Depuis 2015, ils peuvent également déduire une partie de ces frais. Explications.

Cet article a été initialement diffusé sur le groupe Facebook Compta Pour Les Professions Libérales, réseau d'entraide des praticiens libéraux dans leur comptabilité.

Le robot comptable des professions libérales

Qu’est-ce qu’un chèque ANCV ?

L’ANCV a pour mission de favoriser les départs en vacances pour toutes les populations, et notamment les plus fragiles : jeunes adultes, personnes âgées, personnes en situation de handicap, familles monoparentales, ainsi que tous les professionnels à revenus modestes. Les professionnels libéraux peuvent donc, à ce titre, bénéficier des chèques-vacances pour financer leurs loisirs. Ils permettent de payer l’hébergement, le voyage et les transports, les activités culturelles et découvertes, les loisirs sportifs et la restauration. Ils sont utilisables dans plus de 200 000 points en France, nous vous invitons à consulter le guide de l’ANCV pour en savoir plus.

Pour l’acheter, c’est très simple : créez-vous un compte sur l’espace client de l’ANCV et suivez les étapes pour commander vos chèques. Ils vous seront envoyés sous la forme d’un chéquier de plusieurs coupures de 10, 20, 25 et 50 €. Une fois achetés, ils sont valables pendant l’année en cours et les 2 années suivantes. Ils sont également échangeables à la fin de leur période de validité.

Les chèques-vacances vous permettent de voyager

Comment comptabiliser ces chèques-vacances ?

De nombreux articles traitent cette question et offrent de multiples réponses. En effet, la législation n’est pas claire et les AGA elles-mêmes ont une interprétation variée, qui posent donc les conditions de la déduction de ces chèques puisque ce sont elles qui valideront ou non votre déduction. Nous vous conseillons donc de prendre contact directement avec votre AGA pour connaître leurs recommandations en matière de chèques-vacances, s’ils sont déductibles et pour quels montants. Vous n’aurez ainsi aucun problème par la suite.

Vous n’avez pas d’AGA ? Nous vous conseillons la déduction la plus simple : le paiement de l’ANCV prélevé sur votre compte professionnel est à classer en prélèvement personnel. Ensuite, le montant d’un maximum de 450€ est à déduire sur le montant du bénéfice BNC reporté sur votre déclaration 2042-C-PRO. Concrètement, le BNC reporté sur la 2042 C PRO à la case 5QC (ou 5HQ si vous êtes en micro-BNC) sera donc inférieur au bénéfice imposable obtenu dans votre déclaration 2035.

Une incompréhension ? Posez toutes vos questions dans les commentaires ou directement dans le live-chat pour les utilisateurs de Georges, le robot comptable. Pour échanger avec d’autres professionnels libéraux, nous vous invitons à rejoindre le groupe Facebook de comptabilité pour les professions libérales !

Valentine Fléhoc

Content Manager de Georges, Le robot comptable des professions libérales.

Recevez directement nos prochaines publications. Aucun usage commercial. Une newsletter, uniquement de l'information.

12 commentaires

  1. Bonjour, en lisant votre article je ne vois pas quel avantage un professionnel peut y trouver.
    Si cette dépense passe en prélèvement personnel, elle n’est donc pas déductible sur le bénéfice? donc cela ne paraît pas
    une dépense avantangeuse car n’oublions pas que nos charges sociales sont calculées sur notre bénéfice.
    En gros si je comprends bien on peut, peut-être juste payer un peu moins d’impôts mais là encore il faudrait savoir les différents paliers d’impositions car pas sûre qu’avec une différence de – 450e sur la ligne 5QC cela change grand chose sur le montant des impôts prélevés.
    A moins que je me trompe de raisonnement?
    Merci par avance pour votre retour.

    1. Bonjour,
      Les chèques-vacances ne sont en effet pas déductibles de la 2035 mais directement de la 2042. Elle permet une légère réduction d’impôt, mais pas de faire diminuer le bénéfice. L’avantage pour le professionnel est faible certes, mais il a le mérite d’exister 🙂

    1. Bonjour,
      La première année, vous devez en effet payer des frais d’ouverture de compte à hauteur de 79€. Vous n’aurez plus besoin de payer cette somme les années d’après et bénéficierez donc plus des avantages du chèque-vacances.

  2. Bonjour,
    êtes vous certain du montant à déduire sur la 2042 C pro ?
    Très régulièrement lu et ayant eu la même réponse de mon AGA, on aurait une exonération concernant l’impôt sur le revenu : 1 SMIC brut, soit 1521 € en 2019.
    concernant les charges sociales : 30 % du SMIC brut, soit 456 € en 2019.
    Donc on pourrait déclarer – 1521€ sur la déclaration 2042 C pro et non -450 comme indiqué. (A savoir que ce n’est pas déductible de notre 2035)
    Pourriez vous montrer un article faisant foi pour les 450 que vous mentionnez ?

    1. Bonjour Greg,
      La déduction des chèques-vacances est extrêmement spécifique, chaque AGA a sa propre façon de fonctionner sur cela : certaines acceptent les déductions sur la 2035, d’autres uniquement sur la 2042-C-PRO, certaines pour un montant équivalent au SMIC et d’autres pour 450€ uniquement. Le site de l’ANCV maintient le flou sur les déductions possibles car il distingue les déductions employeurs et employés. Or dans notre cas, il n’y a pas d’employeur et d’employé. Les 450€ déductibles sont donc une simplification au maximum, c’est la déduction minimale possible qui ne vous causera pas de problème avec l’administration fiscale. Elle ne concerne bien entendu que les professionnels qui n’ont pas d’AGA derrière eux. Nous précisons bien que ceux ayant une AGA doivent directement leur demander car ils seront soutenus par celle-ci en cas de contrôle.

    1. Bonjour,
      Vous pouvez tout à fait déduire les chèques-vacances en micro-BNC, car la déduction se fait sur la déclaration 2042-C-PRO et non sur la 2035 comme habituellement. Le site de l’ANCV précise que les auto-entrepreneurs (au régime micro donc) peuvent tout à fait bénéficier des chèques-vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *