31 commentaires
  1. Charpentier chrystel

    Bonjour je suis sage femme et perçoit une indemnité forfaitaires et kilométriques pour mes déplacements. si je choisi l »indemnité kilométrique celle ci ne s.appliquera que sur mes frais de trajet au cabinet c’est bien cela,? Merci

    1. Bonjour Chrystel,
      Le barème des indemnités kilométriques s’appliquent à l’ensemble de vos déplacements, pas uniquement vos trajets à votre cabinet.

  2. PELE

    si je comprends bien, moi i possède un véhicule en LOA, je ne déduis pas mes loyers, je dois pratiquer le forfait kilométrique et je ne déduis pas les frais d’essence, ni aucun entretien concernant le vehicule? et les loyers du LOA ne doivent pas etre pris sur le compte pro?

    1. Bonjour,
      Vous avez le choix entre le barème kilométrique et les frais réels, le barème n’est pas obligatoire. En LOA, vous pouvez tout à fait choisir les frais réels et donc déduire les loyers, l’essence et toutes les réparations de votre véhicule à le facture.

      1. Caro

        Mon ancien logiciel de compta avait un post « leasing » pour les LLD. Cette dépense rentrait dans la partie « loyers » il me semble. Puis, je déduisait le reste de frais « essence, réparations, entretien… » avec le barème kilométrique. Du coup toute l’année 2019 j’ai payé l’essence avec mon compte perso sans garder les tickets. Pouvez vous me confirmer que nous ne pouvons pas déduire la LLD du véhicule (dans la limite annuelle) et en parallèle opter pour le barème kilométrique? Car ce sont les indications de l’angak… Merci!

        1. Bonjour,
          Nous vous conseillons de suivre les recommandations de votre AGA. En effet, si vous classez votre LLD en « Véhicule et carburant » comme recommandé par votre AGA, vous ne pourrez pas déduire ces frais au barème kilométrique.

  3. Jérôme

    Bonjour,
    La démonstration de l’avantage des IK vs Amortissement tient-elle face au cas des VE (véhicules 100% électriques) dont le plafond d’amortissement est de 30k€ du prix du VE hors batterie. Et la batterie s’amortit indépendamment et sans plafond.
    Je suis dans ce cas avec une Tesla dont la batterie vaut 20k€.
    Je peux donc amortir 50k€.
    Le véhicule est à 90% à usage pro.
    Il faut beaucoup d’IK pour compenser je pense.

    1. Bonjour Jérôme,
      En effet, sur un véhicule de cette gamme de prix, avec une location de batterie aussi conséquente, l’amortissement est trop important pour être compensé par les IK. Il s’agit cependant d’un cas très particulier, les professionnels libéraux ne peuvent pas tous financer une Tesla 🙂

  4. Nicolas

    Bonjour,

    Merci pour cet article fort intéressant. J’utilise ma moto à 95% en professionnel, du coup 2 questions me viennent à l’esprit :
    – Ce ratio pro/perso ne risque-t’il pas d’éveiller les soupcons du fisc ? Tant que l’on justifie, on ne risque rien ?
    – Que se passe t’il si l’on prend le véhicule sur son patrimoine professionnel, que l’on se met donc en frais réel mais que l’on ne revend pas celui ci au bout de la période d’amortissement ? Plus de plus-value et puis c’est tout ?
    Merci pour ce blog de qualité,
    Cordialement

    1. Bonjour Nicolas,
      Si vous avez un calcul prouvant votre utilisation à 95% pro et 5% perso, par exemple avec le nombre de kilomètres parcourus en pro et en perso sur un mois considéré « classique », vous ne risquez rien.
      En effet, si vous ne vendez pas votre véhicule, il reste simplement dans votre patrimoine professionnel. Vous pouvez le vendre des années plus tard, sa valeur comptable étant tombé à 0, il n’y aura pas de plus-value.

  5. Sylvia N.

    Bonjour,
    J’ai l’habitude d’utiliser le forfait kilométrique et je loue une place de parking pour mon véhicule à l’année. Dans mon ancien logiciel de compta, au moment de la clôture je pouvais créer une Opération Diverse catégorie Frais de véhicule, qui correspondait au montant de la location auquel j’appliquais le ratio kilomètres professionnels / total des kilomètres effectués dans l’année. J’ai l’impression que Georges ne va pas pouvoir me permettre de faire la même chose si les frais de véhicule sont des dépenses personnelles quand on choisit le forfait. Quel est le moyen de faire une telle transaction ?

    1. Bonjour Sylvia,
      En effet, lorsque vous choisissez le forfait kilométrique, Georges classe toutes les transactions de la catégorie « Véhicule et carburant » en « Dépenses personnelle ». Pour éviter que votre location de parking, qui est déductible à côté du forfait, ne soit reclassé également, vous devez classer la ou les transactions correspondantes en « Frais de déplacement ». Vous pourrez ainsi subdiviser vos parts perso/pro avec la ventilation. Vous pouvez entrer une nouvelle opération, comme dans votre ancien logiciel, pour l’ensemble de l’année, ou bien faire mois par mois. Attention de ne pas cumuler les deux pour ne pas compter ces frais deux fois.

  6. Camille M

    Bonjour,
    Est-il possible de fonctionner en frais réels pendant 5 ans ( avec achat d’un véhicule), puis de switcher pour le barème kilométrique ( donc à la fin de l’immobilisation du véhicule) ?
    Merci

    1. Bonjour Camille,
      Oui vous pouvez tout à fait changer pour le barèmes IK. Attention cependant, ce barème s’applique à tous les véhicules que vous possédez à titre professionnel.

      1. Naomi BERSILLON

        Bonjour,
        J’avais la même question, donc merci pour la réponse. Mais pour davantage de précisions : l’achat de mon véhicule (en frais réels donc) date de mars 2015. Cela fera 5 ans en mars 2020. Est-ce que je peux passer en IK en cours d’année?

        1. Bonjour Naomi,
          Le choix du barème IK ou des frais réels se fait pour l’année entière. Vous ne pouvez pas changer en milieu d’année, il vous faudra choisir entre les deux solutions pour l’ensemble de l’année 2020.

  7. CRUSSON

    J ‘ai eu 1pv en allant à mon travail ( 55KM à la place de 50K…); je suis aux frais réels: puis-je le mettre???MERCI

    1. Bonjour,
      Les amendes et contraventions ne sont pas déductibles de votre revenu, même si vous êtes verbalisé lors de votre activité professionnelle.

  8. COLIN Line

    Bonjour,
    Je suis psychologue libérale à domicile et j’avoue être un peu perdue parmi les informations concernant le calcul de frais kilométriques.
    Dans mon cas, je peux calculer l’ensemble des kilomètres parcourus (domicile/patient) dans une limite de 2 x 40km par jour. Est ce bien cela?
    Merci pour vos précieuses informations

    1. Bonjour Line,
      La limite de 2 fois 40km concerne les trajets domicile-travail. Si vous faites des tournées aux domiciles de vos patients, vous pouvez déduire plus, une justification pourra simplement vous être demandée par l’AGA. Je vous conseille de tenir un registre de vos trajets comme preuve. Vous trouverez ici les calculs pour établir le montant de vos IK pour 2019 : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13288 .

  9. Christopher Houdot

    Le remboursement des IK ne peut survenir qu’apres la cloture de l’exercice ? Il n’est pas possible d’effectuer des remboursements au fil de l’eau durant l’exercice ?

    1. Bonjour Christopher,
      Le remboursement des IK se fait sous la forme d’une déduction d’impôt, réalisée lorsque que vous remplissez votre déclaration 2035 une fois par an. Vous ne pouvez donc percevoir ce remboursement qu’une fois l’exercice terminé.

  10. Kti

    Bonjour,
    Puis-je déduire des frais de déplacement pour me rendre à une formation professionnelle, ainsi que l’hébergement et repas ? Ordinairement, je travaille à mon domicile. En cas de frais partagé, mais avancé par une collègue, ai-je la possibilité de déduire la moitié, correspondant à la totalité de mes frais, ou dois-je impérativement avancer ces frais moi-même ? Cordialement

    1. Bonjour,

      Tous les frais engendrés par une formation professionnelle peuvent être considérés comme des frais professionnels, dans la limite du raisonnable bien entendu. Dans les faits, rien ne vous empêche de déduire ces frais même si une collègue vous les a avancé. Il faudra cependant bien faire apparaître le remboursement que vous lui faites dans votre comptabilité, et indiquer précisément sa nature.

  11. Manu2412

    Bonjour, j’ai une question concernant les indemnités kilométriques. Mon comptable m’a récemment appris que mes trajets domicile – travail ne pouvaient pas être pris en compte dans mes ik. A-t-il raison?

    1. Adrien Plat

      Bonjour,
      « Les frais de transports, exposés par un contribuable pour se rendre chaque jour ouvrable à son lieu de travail distant de moins de 40 kilomètres de son domicile et en revenir, peuvent être portés en déduction sans qu’il y ait lieu d’apprécier le caractère normal ou anormal de la distance. »
      http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/5630-PGP

      Vous pouvez donc comptabiliser ces trajets mais, au delà de 40km par jour, il est préférable de plafonner la déduction à 40km.

  12. Damien

    Bonjour,

    Qu’en est t’il pour les véhicules en LLD ?
    Est il plus intéressant de déduire les loyers et les frais de carburants en frais réels ou de laisser les loyers en dépense personnelle et d’opter pour le barème ?

    1. Côme Fouques, CEO de Georges

      Bonjour Damien,

      L’analyse s’applique également pour les véhicules en LLD : préférence pour le barème kilométrique. Nous allons certainement bientôt proposer un outil pour évaluer plus finement la meilleure option pour vous.

      1. Lo

        Bonjour je suis tombé sur cet article en pleine réflexion pour une voiture avec une EURL, il me semble qu’en LLD la carte grise reste au nom de l’organisme de credit ?
        Difficile d’appliquer le barème d’indemnités kilometriques dans ce cas non ?
        Du coup LOA semble plus adapté ?

  13. Nathalie Onolfo

    en fait depuis le 1er janvier 2006, les plus-values sont exonérées si le professionnel libéral réunit ces trois conditions,(source : code général des impôts, art. 151 septies) :
    Il doit exercer depuis au moins 5 ans son activité libérale.
    Il ne doit pas gagner plus de 90 000 € de recettes sur l’année considérée.
    Le bien vendu ne doit pas être un terrain à bâtir. Du coup l’immobilisation peut être intéressante.. De plus nous sommes limités à 7 chevaux fiscaux…alors adieu les porches..je crois

    1. Eric Bonté

      Bonjour Nathalie,
      Veux tu dire qu’il est interdit d’utiliser un véhicule de plus de 7cv ? ou simplement que s’il fait plus de 7cv les plus-values ne sont plus exonérées…?
      Merci !

Laisser un commentaire